Blog

COVID-19: Et si après le confinement venait le Coworking?

Pour la première fois depuis plusieurs générations, nous avons dû massivement rester confinés chez nous, des semaines durant. Le « déconfinement » n’est pas encore amorcé mais on sait que le retour à la situation qui prévalait avant la pandémie est flou et source d’anxiété pour nombre d’entre nous. C’est toute notre vie qu’il faudra réinventer après les frustrations vécues, alors que nous vivons isolés depuis trop longtemps.

Après le confinement lié à la pandémie, le coworking est une des solution.
© crédit photo: Evgeni Tcherkasski

Beaucoup d’entre nous auront profité du temps passé reclus pour redéfinir leurs priorités et la façon dont ils souhaitent mener leur vie, tant sur le plan personnel que professionnel. Passer plus de temps en famille pour certains, faire un retour à la terre pour d’autres, modifier son alimentation, se mettre (enfin) au sport…
En ce qui concerne le cadre professionnel, des solutions innovantes et pérennes existent, le coworking est l’une d’elles, tant pour les indépendants que pour celles et ceux qui auront découvert le télétravail durant l’épidémie.

Le coworking serait une solution

Un centre de coworking n’est pas qu’un espace de travail partagé.
Pour beaucoup, ce serait un lieu équipé d’une connexion internet et aménagé avec des postes sur lesquels des indépendants travailleraient chacun de leur côté (et échangeraient occasionnellement autour d’un café).
Le concept de coworking pousse bien plus loin les interactions entre ses membres.
Tous se connaissent (par leur prénom) et savent dans quels secteurs ils travaillent respectivement.
Les coworkers sont membres d’une communauté bienveillante où chacun trouve sa place, quel que soit le caractère des uns et des autres.
En quoi cette mise en commun des individus et des compétences serait-elle compatible avec une situation post-confinement ?

  • • Sortir enfin de chez soi: celles et ceux qui se sont retrouvés longtemps isolés, aspirent naturellement à quitter ce lieu de confinement qui n’est plus le cocon douillet qu’on aimait rejoindre après une dure journée mais une prison (plus ou moins dorée). Se délocaliser est bien entendu salutaire.

    • Sortir de sa zone de confort: seul ou en famille à la maison, nous sommes entourés de têtes connues, ce cadre rassurant laisse peu de place à la surprise, l’étonnement, la serendipité. Pire, la fréquentation des réseaux sociaux qui remplace en situation de confinement celle des « vraies personnes » nous cantonne dans des cercles de plus en plus sélectifs de gens partageant les mêmes avis sur tout. Fréquenter un lieu où les membres viennent de secteurs et cultures différents est une porte ouverte sur l’infini des rencontres et collaborations fructueuses, qu’elles soient amicales ou professionnelles.

    • Retrouver son chez-soi: une fois que l’appartement n’est plus le siège attitré de notre activité professionnelle, il redevient tôt ou tard ce lieu de ressourcement qu’il avait cessé d’être durant le confinement (avec ou sans enfants). Séparer géographiquement son lieu de travail de celui des loisirs est impératif si l’on veut aussi bien travailler efficacement que profiter pleinement des heures où l’on s’adonne à d’autres activités.

    • La troisième voie: et si l’espace de coworking était le chaînon manquant ? Comment pourrait-on définir un lieu qui ne serait ni la maison, siège des loisirs et du repos, ni l’entreprise, siège du travail mais également de contraintes pour un salarié…
    L’espace de coworking est un espace à part. On y travaille, on échange, on s’y repose, on joue, sans supervision hiérarchique autre que celle qu’on s’impose à soi-même.
    Un lieu neutre et bienveillant.

Les risques du coworking

Aucune solution n’est exempte de risques et le coworking n’y fait pas exception, notamment dans une situation de crise sanitaire où tout doit être fait pour limiter les risques de contamination. En se regroupant ainsi sous un même toit, le coworkers peuvent favoriser les risques de transmission d’agents pathogènes comme le coronavirus, il importe donc de veiller à respecter scrupuleusement des mesures telles que :

  • • Distanciation sociale: l’espace de travail ne peut accueillir plus d’un coworker sur une superficie de 20m2. A Factory Forty, la taille de l’open space étant de 250m2, 12 personnes (au maximum) peuvent y travailler simultanément tout en restant assez éloignées les unes des autres.

    • Désinfection et produits sanitaires: du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition dans les parties communes, du savon et des mouchoirs être disponibles en suffisance aux toilettes. Les poignées de porte et tout autre surface en contact avec les doigts doivent être régulièrement désinfectées.

    • Mise à disposition de masques: l’utilisation de masques en papier ou en tissu est nécessaire afin d’éviter qu’une personne porteuse du virus ne contamine les autres.

Le coworking, c’est le partage!

En conclusion, ce qui importe dans le moment présent, c’est ne pas partager le virus !
En revanche, partager ses compétences est une attitude positive pour vaincre tant l’isolement qu’aider à limiter la pandémie. Factory Forty organisera sous peu avec l’aide d’une coworkeuse couturière des ateliers de formation « je fais mon masque en tissu».
Tous à vos machines à coudre!

Vous habitez Bruxelles? Et si vous faisiez un essai?

— David

Passez quand vous voulez

Nous sommes ouverts tous les jours de la semaine, de 8h30 à 18h00.

Contact FR
Sending

FACTORY FORTY
rue des anciens étangs, 40 | 1190 Bruxelles, Belgique
Tél: +32(0)2.430.24.22  | hello@factoryforty.be

map-contact-usPassez à l’improviste, notre café est toujours chaud!

Factory Forty est situé au coeur de Bruxelles, entre la Gare du Midi et le Ring.

Notre parking réservé aux membres et à leurs clients accueillera votre voiture ou votre vélo le temps de votre visite. Vous pouvez aussi venir à nous en transports publics: TRAM: 82 et 97 (Arrêt Union) | BUS: 50 et 54 (Arrêt Bervoets)

*avec vue sur le poulailler de Pitchuk.
Agréé logo-fr

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close